U Fleků, la plus illustre des brasseries pragoises

S’il existe bien une brasserie à Prague qui ne manque dans aucun guide touristique, c’est sans aucun doute celle-là. Situé dans le quartier de la Nouvelle-ville à proximité du Théâtre national, U Fleků – entendez Chez les Flek – est la plus ancienne brasserie pragoise. Et tant pis si les touristes allemands, japonais et du monde entier sont aujourd’hui plus nombreux que les clients tchèques à venir goûter la célèbre bière brune brassée sur place.

Stanislav Derous, photo: Ondřej TomšůStanislav Derous, photo: Ondřej Tomšů U Fleků, c’est d’abord une longue histoire qui remonte à 1499, date de sa fondation. C’est aussi un cadre unique en son genre avec des salles toutes plus insolites et originales les unes que les autres, et notamment la plus célèbre d’entre elles, la salle médiévale des chevaliers. Et même si l’ensemble a été rénové et modernisé avec le temps, l’histoire reste encore bien présente, comme le raconte le manager de la brasserie, Stanislav Derous :

« Le premier brasseur s’appelait Vít Křemenec et la rue dans laquelle se trouve la brasserie porte son nom. Mais la brasserie, elle, porte le nom du monsieur qui brassait la bière au XVIe siècle. Il s’appelait Flekovský. Les gens ont pris l’habitude de dire qu’ils allaient chez les Flek, et cela est resté. Mais ce n’est pas tout. Il existe aussi la rue Pštrossova, soit le nom du premier brasseur, Bedřich Pštross, à avoir produit notre bière brune, la seule bière que nous proposons. La recette est restée la même depuis 1843 et c’est toujours selon elle que nous brassons notre bière. »

Une bière bien particulière, comme vous vous en doutez, sans laquelle l’histoire de la brasserie ne serait pas ce qu’elle est :

'U Fleků', photo: Ondřej Tomšů'U Fleků', photo: Ondřej Tomšů « Notre bière est une spécialité, et même si les Tchèques ne sont pas de grands consommateurs de bière brune, elle a toujours été très appréciée. C’est une bière qui n’est ni filtrée, ni pasteurisée. C’est un produit 100% naturel et une boisson vivante avec une teneur élevée de vitamines B qu’il est préférable de consommer dans les trois semaines au plus tard suivant sa production. »

Avec un peu plus de 600 couverts répartis sur plusieurs salles et une vaste cour avec 500 autres, U Fleků, qui propose une cuisine tchèque traditionnelle, dispose d’une grande capacité d’accueil. C’est la raison pour laquelle les autocars remplis de touristes du monde entier sont désormais si nombreux à s’y arrêter. Mais ce n’est pas non plus la seule raison. Stanislav Derous explique pourquoi :

« La brasserie n’a jamais été fermée et la production de bière n’a donc jamais cessé, ce qui était plutôt rare dans le pays au temps du communisme. D’ailleurs, si les Allemands sont si nombreux à venir ici, c’est entre raisons par nostalgie. Sous le communisme, c’était un des rares endroits à Prague où les familles allemandes qui avaient été déchirées pouvaient se retrouver. On peut dire que c’était un lieu de rencontre entre l’Allemagne de l’Ouest et l’Allemagne de l’Est. »

'U Fleků', photo: Ondřej Tomšů'U Fleků', photo: Ondřej Tomšů Tout ce que la Bohême pouvait compter autrefois comme personnalités de la culture, des arts ou des sciences se retrouvaient dans ce lieu unique : par exemple des écrivains comme Jaroslav Hašek, auteur du Brave soldat Chvéïk ou le poète Jan Neruda. Et si après la Seconde Guerre mondiale, le régime communiste avait nationalisé la brasserie pour la confier à un conseil d'administration nommé par l'État, elle a été, après la révolution de velours, restituée aux descendants du dernier propriétaire qui l'ont transformée en une attraction touristique où les prix sont aujourd’hui plus élevés qu'ailleurs et qui a éloigné les Pragois. Reste l’histoire et la bonne bière pour les Allemands et les touristes du monde entier.