Czech made : Tatra

Radio Prague vous propose cette année une série estivale consacrée à des marques et des produits de la République tchèque dont la réputation dépasse les frontières du pays. De l’antivirus Avast aux tracteurs Zetor en passant par le Semtex, la pervitine ou le knedlík - poilu ou non – la sélection ne sera sûrement pas exhaustive ; elle n’en sera pas moins variée.

Tatra Präsident, photo: O. Ertl, CC BY-SA 3.0 UnportedTatra Präsident, photo: O. Ertl, CC BY-SA 3.0 Unported Aujourd’hui on replonge les mains dans le cambouis : après Jawa et Škoda, l’épisode du jour est dédié à la marque Tatra, créée en 1920 mais dont l’histoire remonte à près de 165 ans.

Le constructeur Tatra doit son nom aux montagnes qui surplombent la plaine slovaque, mais le berceau de l’entreprise est situé en Moravie, à Kopřivnice. Cette commune portait encore le nom allemand de Nesseldorf lorsqu’Ignác Šustala décida d’y ouvrir son atelier pour fabriquer entre autres ses premiers carosses.

Lumír Kaválek est le directeur du Musée technique de Kopřivnice :

« En 1850, Ignac Šustala, après son retour de Vienne où il a fait ses études, crée à Kopřivnice une petite fabrique de voitures hippomobiles : carosses, traîneaux, ou même poussettes et autres véhicules courants à l’époque. Ses produits seront connus au Japon, en Angleterre et ailleurs. En 1896, il rencontre le baron Theodor von Liebig – ami de Karl Benz, inventeur du moteur automobile à essence. C’est le baron Liebig qui va faire de l’entreprise familiale le premier constructeur automobile en Europe centrale : Liebig construit un prototype équipé d’un bicylindre d’origine Benz nommé Präsident. La vitesse de 82 km/heure au volant est extraordinaire pour l’époque. En 1897, Präsident, en tant que première voiture fabriquée sur notre territoire, bien que dans le cadre de la monarchie austro-hongroise, est présentée à Vienne. C’est ainsi que la construction automobile commence en 1897 à Kopřivnice pour durer, à quelques exceptions près, jusqu’à nos jours. »

Tatraplan, photo: dave_7, CC BY 2.0 GenericTatraplan, photo: dave_7, CC BY 2.0 Generic Avions, locomotives, moteurs de chars : Tatra va s’essayer à tout pendant l’entre-deux-guerres, mais ce sont surtout ses voitures qui vont rester dans l’histoire. Hans Ledwinka est l’ingénieur autrichien qui donnera leur style bien particulier aux voitures Tatra, dont la première fabriquée en 1923, jusqu’à son arrestation et son emprisonnement pour collaboration, après la guerre.

Les communistes font ensuite main basse sur Tatra, baptise le nouveau modèle Tatraplan en référence au plan quinquennal, et tentent de cantonner ses ingénieurs à la construction de camions et autres véhicules utilitaires.

Conçue en douce et finalement très prisée par les apparatchiks du régime, la Tatra 603, avec ses allures de « batmobile » va être avec plus de 20 000 unités le modèle le plus produit de la marque.

Tatra 613, photo: Felix O, CC BY 2.0 GenericTatra 613, photo: Felix O, CC BY 2.0 Generic La 613 lui succèdera mais la marque Tatra subira de plein fouet le choc du passage à l’économie de marché après la révolution de velours.

Depuis 1998, aucune voiture Tatra n’est sortie d’usine. L’entreprise se consacre depuis à la production de camions.

Plusieurs propriétaires se sont succédés ces dernières années ; l’année dernière c’est le groupe tchèque J&T qui a financé le rachat du constructeur à des investisseurs américains, après des scandales et des procès pour corruption dans des affaires liées à la livraison de camions pour l’armée tchèque.

Mais, si les dernières années sont moins glorieuses que certaines des dizaines précédentes, la marque Tatra reste liée de près à l’histoire de la Tchécoslovaquie puis de la République tchèque, comme le prouvent certains des modèles exposés au Musée technique de Kopřivnice.

Tatra 87, photo: Elena HorálkováTatra 87, photo: Elena Horálková Lumír Kaválek : « Il y a des voitures absolument uniques par leur histoire. Beaucoup se souviendront du duo d’explorateurs, Hanzelka-Zikmund qui ont fait le tour du monde au volant de la légendaire Tatra 87. Depuis leur première expédition en Afrique, en 1947, jusqu’aux années 1960, le duo s’est rendu dans une centaine de pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine. En plus de cela, il y a d’excellents camions tout terrain qui se sont illustrés à plusieurs reprises au Dakar. Tout le monde connaît sans doute le pilote de camion Karel Loprais, désormais à la retraite, qui a remporté six fois le Rallye Dakar au volant de Tatra. Parmi d’autres curiosités, la série complète de la Tatra 613, très populaire sous le régime socialiste et au début des années 1990, sans oublier le tout dernier modèle de Tatra avec sa partie arrière restylisée, la Tatra 700, qui disparaît en 1998, après 65 exemplaires produits. »

La voiture Tatra sera à nouveau à l’honneur début septembre avec la sortie dans les salles tchèques du documentaire consacré à Miroslav Zikmund, du célèbre duo d’explorateurs qui a conduit une Tatra sur les routes du monde.