Czech made: Jawa

Radio Prague vous propose cette année une série estivale consacrée à des marques et des produits de la République tchèque dont la réputation dépasse les frontières du pays. De l’antivirus Avast aux tracteurs Zetor en passant par le Semtex, la pervitine ou le knedlík - poilu ou non – la sélection ne sera sûrement pas exhaustive ; elle n’en sera pas moins variée.

Jawa 500, photo: Marek Koudelka, CC BY-SA 3.0 UnportedJawa 500, photo: Marek Koudelka, CC BY-SA 3.0 Unported Episode à deux roues aujourd’hui avec Jawa, la marque de motos la plus ancienne sur le territoire tchèque. Jawa tire son nom de son fondateur František JAneček, qui travaillait à l’origine à la fabrication d’armes pour Česká Zbrojovka (ČZ) et qui en 1929 a acheté la licence moto du constructeur allemand WAnderer.

Fondée à Prague, l’entreprise Jawa a déménagé à plusieurs reprises, de même qu’elle a évidemment changé de propriétaire pour être nationalisée après-guerre. Les réseaux de vente de la marque ČZ et de Jawa sont fusionnés.

Jawa a également sorti quelques beaux modèles d’automobiles, mais ce sont ses motos qui ont rendu la marque célèbre jusqu’en Inde et en Amérique latine.

Surtout ce sont ces motos qui sont devenues l’un des symboles de l’industrie tchécoslovaque avant et après-guerre et restent prisées par les collectionneurs.

Christian Boyer est un passionné de motos anciennes qui vient régulièrement en République tchèque chercher des pièces détachées de Jawa pour les revendre en France:

« Les motos Jawa font partie des motos qui représentent toute une génération des années 1950 aux années 1970, la moto populaire par excellence, importée à un prix défiant toute concurrence. C’était des motos très simples et performantes, comme d’autres moteurs 2 temps d’Europe de l’Est, par rapport à leur cylindrée. Des motos simples et basiques mais performantes en somme. »

Aujourd’hui la société Jawa appartient au groupe Jihostroj Velešín, est toujours basée à Týnec nad Sázavou et lutte pour sa survie face à la concurrence, venue notamment d’Asie.

A Divišov, c’est la société JRM Jawa qui perpétue une tradition vieille de 75 ans et fabrique des motos Jawa de compétition pour les courses sur circuits, sur circuits de glace entre autres. Sur son site la marque indique exporter 90% de sa production dans 24 pays différents.

Photo: Pavel Suchý / Site officiel de Jawa kolem světaPhoto: Pavel Suchý / Site officiel de Jawa kolem světa Mais pour les collectionneurs, les plus beaux deux-roues restent ceux construits dans les années 1930. Les motos les plus résistantes sont peut-être celles fabriquées dans les années 1970 et 1980.

La preuve : un Tchèque passionné, Pavel Suchý, a récemment réussi à boucler un tour du monde complet en huit mois avec une Jawa 350 construite en 1978.